L’acceptation

Assurément, l’étape de l’acceptation n’est pas facile et il est fréquent que les conjoints ou membres d’une même famille ne la vivent pas au même rythme.

Voici quelques pistes pour vous aider à accepter le diagnostic et atténuer les différences de perception entre vous:

  • S’informer et partager des lectures suivies de mise en commun de votre compréhension respective.
  • Avoir des rencontres conjointes avec les intervenants impliqués auprès de votre enfant ou avec une travailleuse sociale.
  • Échanger ou rencontrer d’autres parents qui vivent sensiblement les mêmes choses, via les médias sociaux, les professionnels de votre enfant ou encore les associations de parents/personnes présentant un trouble de coordination. L’association pour les enfants dyspraxiques (AQED) a tout récemment changé de nom et se nomme maintenant TDC-Québec (pour trouble développemental de la coordination) et vous pouvez consulter le site à http://www.tdcquebec.ca
  • Vivre des expériences positives avec votre enfant et ne pas oublier le plaisir.

France Léger

Ergothérapeute, Membre de l’AQED (http://www.tdcquebec.ca/) et auteure de livres sur la dyspraxie/TDC (http://www.sosdyspraxie.com/)